Ultimatum 2020



Un réalignement d'Ultimatum 2020 sur les négociations du secteur public et le logement social s'ajoutant au transport en commun et à la restauration écologique


Ultimatum 2020 -- banderole

1. Les négociations du secteur public sont la grande affaire du mandat de la CAQ comme parti patronal car cet affrontement pourrait déterminer le rapport de forces fondamental entre la classe d'affaires et le peuple-travailleur

2. Après l'affaiblissement syndical des négos 2010 et 2015 consacrant l'austérité, la CAQ veut infliger une défaite stratégique au mouvement syndical pour dérouler le tapis rouge à la privatisation soutenue par le budget public

3. Cette défaite équivaudrait à celles que Reagan et Thatcher ont infligé aux mouvements syndicaux étasunien et britannique au début des années 1980 afin de mettre en place dans la durée l'ère néolibérale


Pour lire le
texte complet :

Un réalignement d'Ultimatum 2020 sur les négociations du secteur public



Le défi du mandat caquiste: défaite stratégique des syndicats du secteur public
L'opportunité Solidaire: faire de cette lutte syndicale une lutte climatique


Qui sème la misère...


Centrales syndicales et gouvernement de la CAQ se positionnent en vue des grandes négociations du secteur public qui concernent un peu plus d'un demi-million de travailleuses et travailleurs, soit un peu moins de 40% des gens syndiqués et le huitième des gens au travail ce qui fait de cette lutte l'épine dorsale de la lutte sociale québécoise depuis un demi-siècle. Constatons cependant avec inquiétude l'absence de front commun et l'importance quasi unilatérale accordée à la question salariale bien qu'elle fasse bien sûr partie de l'affaire étant donné le recul du pouvoir d'achat dans ce secteur et son retard par rapport à leurs vis-à-vis du Canada. Et nul doute que la vision CSN de l'augmentation absolue et non en pourcentage est à soutenir parce qu'elle favorise les bas salariées et par là la justice sociale et la solidarité.



Pour lire le
texte complet :

L'opportunité Solidaire d'unir lutte climatique et lutte syndicale


Un malaise démocratique chez Québec solidaire autour de la campagne climat
Le Plan de transition Solidaire : Saint Graal de la transition ou supercherie

Justice climatique et sociale

Un malaise se répand chez une partie de la militance de Québec solidaire au sujet de la démocratie interne. En résulte une discussion sur les réseaux sociaux et ailleurs un panel sur le populisme... où la salle ne pouvait pas intervenir afin de laisser toute la place aux panélistes ! Les animateurs de la discussion sur les réseaux sociaux remarquent de la part de la direction du parti un verticalisme post-électoral qui fait suite à celui électoral qui s'est avéré un succès. Les panélistes, de leur côté, l'attribuent à une stratégie populiste à la Podemos et à la France insoumise mais qui ne caractériserait peut-être pas pour autant le mode de fonctionnement du parti qui resterait démocratique. Quant aux animateurs du réseau, ils proposent une rencontre pour que cet inconfort dû à la réduction de la militance à la fonction de soldat obéissant soit discutée. Galvanisée par son succès électoral et échaudée par le renversement, lors du dernier Conseil national, de sa position sur les signes religieux à l'encontre de la fabriquée « opinion publique » francophone, se pourrait-il que la direction du parti ne veuille pas d'une autre fronde anti-populiste de la militance à propos de l'orientation de la campagne climat ?


Pour lire le texte complet :

Un malaise démocratique chez Québec solidaire autour de la campagne climat


Soulèvements populaires en Algérie et au Soudan et endurance palestinienne
Espoir pour renverser une gouvernance « climatocide » et antidote d'un monde virant à droite


Femme palestniennes avec drapeau

Les soulèvements populaires par millions, semaine après semaine depuis des mois, en Algérie et au Soudan retiennent peu l'attention au Québec bien que leur ampleur et leur durée obligent les grands médias à en rendre compte. Le Devoir a même fini par envoyer un journaliste en Algérie. Ces soulèvements anti-armée et pro-démocratie surgissent comme les baumes rafraîchissants d'un monde sombrant dans la douleur de la montée des droites extrêmes exhibant racisme, sexisme et xénophobie, d'attentats terroristes chez nous aux hécatombes guerrières au Moyen-Orient et en Afrique en passant par des massacres souvent génocidaires en maints pays d'Asie du Sud et du Sud-est quand ce ne sont pas des assassinats en série en Amérique latine.


Pour lire le texte complet :

Soulèvements populaires prolongés en Algérie et au Soudan


Saison des budgets, hijab, luttes du taxi et d'ABI, campagne climat Solidaire
Les gouvernements Libéral et de la CAQ, des gouvernements centristes !!!


Couleur de ceux qu'on persécute


Éditoriaux et chroniques n'en ont que pour le « centrisme » des budgets fédéral et québécois. Évidemment on est toujours au centre ou à gauche par rapport à plus à droite que soi. En ce qui concerne les Conservateurs fédéraux, ils ont beau gueuler contre le petit déficit des Libéraux, il n'est pas si certain qu'en cette année pré-électorale ils auraient osé le supprimer étant donné leur défaite cuisante aux dernières élections suite à cette rigide politique néolibérale... imitée, croyez-le ou non, par le NPD qui en a chèrement payé le prix, laissant les seuls Libéraux à « gauche », et qui n'arrive toujours pas à s'en départager car lesté par un gouvernement NPD albertain résolument pro-pétrole et un gouvernement NPD britanico-colombien anti-oléoduc mais pro-gazoduc. Quant à la CAQ, on ne peut que la comparer à un parti fantôme à sa droite. Mais est-ce vraiment le cas que ces budgets soient si généreux ? Et reste à examine l'ensemble de l’œuvre car les budgets voguent sur une mer où souffle une bise carrément à droite. Au Québec, l'unilatérale campagne climat de Québec solidaire, lestée d'un Plan de transition capitaliste vert et d'un embrigadement verticaliste de la jeunesse, risque de lui faire rater le crucial rendez-vous avec le Front commun. Heureusement, grâce à sa militance allant à contre-courant, le parti a évité un vote de compromission avec le racisme, sauvant l'intégrité du programme.

Pour lire le texte complet :

Les gouvernements Libéral et de la CAQ, des gouvernements centristes !!!