Un génocide est en cours déclarent les rapporteurs spéciaux de l’ONU
Plus que jamais, sans se lasser, il faut manifester, prendre des initiatives

Gaza-Sud


Des experts de l'ONU mettent en garde contre un génocide en cours à Gaza
 
Les actions d'Israël à Gaza indiquent qu'un génocide est en cours, a déclaré jeudi un groupe d'experts indépendants des droits de l'homme des Nations unies, dans une allégation rejetée par le ministère israélien des Affaires étrangères.
 
Les experts, dont beaucoup sont connus sous le nom de rapporteurs spéciaux de l'ONU, ont déclaré que les graves violations commises par Israël à l'encontre des Palestiniens au lendemain du 7 octobre, en particulier à Gaza, indiquent qu'un génocide est en train de se produire.
 
Ils décrivent les actions d'Israël comme l'utilisation d'armes puissantes dont l'impact est intrinsèquement aveugle, entraînant un nombre colossal de morts et la destruction d'infrastructures essentielles à la vie, et affirment dans la déclaration que ces actions ne peuvent pas être justifiées en tant que légitime défense. […]



Pour lire le texte complet :
Un génocide est en cours déclarent les rapporteurs spéciaux de l'ONU



Le budget de l’an 1 : un choc réanimant le débat stratégique en dormance
Le suivisme Solidaire face au PQ à dépasser par le « care » anti-extractiviste

Apartheid Israël


Plus personne, même parmi les fédéralistes les plus acharnés, ne conteste la viabilité économique, et par ricochet budgétaire, d’un Québec indépendant. La différence de performance économique par rapport à l’Ontario n’est plus ce qu’elle était… même si la raison en est plutôt la sous-performance ontarienne. Y aurait-il une perte nette de revenus suite à la disparition de la péréquation ? Le gain à peu près équivalant d’effacement des dédoublements du nouveau budget de l’an 1 du PQ est sans doute quelque peu tiré par les cheveux : la différence n’aurait rien de dramatique. La démonstration d’une dette nationale relativement avantageuse par rapport aux autres pays du G-7 ou de l’OCDE est convaincante. La proportion de la dette fédérale moins importante que celles de la population ou du PIB est compatible avec l’apport relatif du Québec aux revenus ou aux dépenses fédérales. Même si certaines critiques du pro forma budget de l’an 1, c’est-à-dire toute chose étant égale par ailleurs, peuvent être pertinentes, on reste dans les marges.



Pour lire le texte complet :

Le budget de l’an 1 un choc réanimant le débat stratégique en dormance

Le « phare sur la colline » étatsunien dans ses derniers retranchements
Quand la démocratie sert à justifier une guerre s’annonçant génocidaire

paris-manifestation-pro-gaza


Par des bombardements incessants ayant fait au matin du 22 octobre 4651 morts, dont 1873 enfants et une trentaine d’employées de l’ONU, par l’ordre d’évacuation de 24 hôpitaux du nord de la bande de Gaza sans compter celui du refoulement de la population du nord au sud, par la coupure de l’approvisionnement en nourriture, en eau, en électricité et en carburant que ne compense pas la vingtaine de camions admis par jour qui ne comble que 4% des besoins essentiels, les crimes de guerre de l’État sioniste font pâlir ceux du Hamas. Celui-ci, promu par Israël contre l’OLP originel, comme les ÉU vis-à-vis Al-Qaïda contre le gouvernement afghan de gauche soutenu par l’URSS, a dépassé les limites permises par son commanditaire en imitant sa barbarie avec moins de moyens. L’assassinat du haut des airs, plus meurtrier, paraît davantage un moyen de guerre « normal » que l’assassinat face-à-face de personnes désarmées, civils ou non.


Pour lire le texte complet :

Quand la démocratie sert à justifier une guerre s’annonçant génocidaire - ...orrigé


Manifestation de Montréal commémorant la Nakba (catastrophe) de 1948
Palestine, droit international et annexion territoriale

Enfants québéco-palestiniens

 Samedi le 14 mai à Montréal environ un millier de femmes et d’homme de tous les âges (voir mon album de photos), en majorité d’origine arabo-palestinienne, se sont rassemblées devant le consulat de l’État d’Israël, un régime d’apartheid de l’aveu même d’Amnistie internationale (L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne: un système cruel de domination et un crime contre l’humanité, 1/02/22). Les Nations-Unies lui ont emboîté le pas ce qui aurait dû obliger le gouvernement canadien à réagir : on attend toujours (CJPMO, "C'est de l'apartheid" : Le rapport accablant de l'ONU sur Israël exige une réponse canadienne ferme, 22/03/22). Par contre, les exportations canadiennes d’armes vers cet État sioniste, donc intrinsèquement raciste, montent en flèche (CJPMO, Analyse de CJPMO : Les exportations d'armes du Canada vers Israël n'ont jamais été aussi élevées depuis 30 ans, 13/04/22).


Pour lire le texte complet :

Palestine, droit international et annexion territoriale


Soulèvements populaires en Algérie et au Soudan et endurance palestinienne
Espoir pour renverser une gouvernance « climatocide » et antidote d'un monde virant à droite


Femme palestniennes avec drapeau

Les soulèvements populaires par millions, semaine après semaine depuis des mois, en Algérie et au Soudan retiennent peu l'attention au Québec bien que leur ampleur et leur durée obligent les grands médias à en rendre compte. Le Devoir a même fini par envoyer un journaliste en Algérie. Ces soulèvements anti-armée et pro-démocratie surgissent comme les baumes rafraîchissants d'un monde sombrant dans la douleur de la montée des droites extrêmes exhibant racisme, sexisme et xénophobie, d'attentats terroristes chez nous aux hécatombes guerrières au Moyen-Orient et en Afrique en passant par des massacres souvent génocidaires en maints pays d'Asie du Sud et du Sud-est quand ce ne sont pas des assassinats en série en Amérique latine.


Pour lire le texte complet :

Soulèvements populaires prolongés en Algérie et au Soudan

****************************


Couillard en Israël avec le gratin de Québec Inc.
La grève de la faim des prisonniers palestiniens ignorée

Drapeaux palestinien et québécois

Pour atténuer le caractère commercial du voyage, trois universités québécoises, surtout McGill et Concordia mais aussi Montréal-HEC, ont elles aussi établi des ententes avec des consœurs israéliennes. Cerise sur le gâteau, le Premier ministre, en rencontrant le président de l’Autorité nationale palestinienne et le Premier ministre israélien, a fait semblant de vouloir jouer un ridicule rôle de conciliateur en ce qui concerne les rapports entre Israël et les territoires occupées comme si la Palestine dans son entièreté n’était pas autre chose qu’une colonie sioniste de peuplement dont la majorité arabe est soit réfugiée, soit prisonnière dans des enclaves murées, soit citoyenne de seconde zone. La visite de l’école-Potemkine arabo-juive a marqué le comble de cette hypocrisie.


Pour lire le texte complet :

Couillard en Israël avec le gratin de Québec Inc.