****************************

Le Québec solidaire nouveau de l'après fusion avec Option nationale
De parti alternatif de gauche à «pragmatique» parti «progressiste» ?



CUP-Indépendace


On avait noté un changement sémantique dans le discours Solidaire lors des négociations menant à la
fusion avec Option nationale (ON). Tout en se référant sans cesse à la fondatrice Déclaration de
principes, façon élégante de tasser le programme, la direction du parti avait modifié la référence clef de
parti de gauche à parti progressiste. On aurait pu croire à une douteuse tactique de négociation. Sauf
que ça s’enracine. Dans un communiqué de presse, le Bureau national du parti — autre nouveauté...
qui n’existe pas dans les statuts — invite à construire un « pays véritablement progressiste... ». Dans
son bilan de fin d’année... parlementaire, le communiqué titre fièrement « un pragmatisme qui
bouscule les vieux partis ». Non pas que ce comportement soit nouveau mais l’annoncer à tue-tête, si.


Pour lire le texte complet :
De parti alternatif de gauche à « pragmatique » parti « progressiste »

****************************

Le congrès Québec solidaire de la fusion indépendantiste
Ou comment sacrifier l'indépendance sur l'autel capitaliste

Bannière courage politique


Dans le discours de fin de congrès de Gabriel Nadeau-Dubois (GND), « [s]es attaques ont ainsi été dirigées contre ses principaux adversaires politiques : le Parti libéral et la Coalition avenir Québec, présentement en tête des sondages. Il n'a même pas pris la peine d'évoquer le Parti québécois. » de constater Radio-Canada. Ite missa est. Un point de l’entente avec Option nationale (ON), minuscule parti ultra-indépendantiste, votée à plus de 80%, garantit la continuation des négociations, restées « sur table », avec le Oui-Québec. Cheval de Troie du PQ dans le mouvement populaire, le Oui-Québec se tient à l’écart de ce mouvement comme l’a souligné un intervenant qui en a fait l’expérience. Par ce chemin alambiqué, la main est tendue au PQ en autant qu’il ne tombe pas en déliquescence d’ici les prochaines élections. Cette fois-ci, cependant, le rapport de forces devrait être plus favorable à Québec solidaire (QS), au point de peut-être même assurer son hégémonie. Le rêve de la direction du camp indépendantiste par la gauche serait alors à portée de la main.


Pour lire le texte complet :
Congrès de la fusion indépendantiste de Québec solidaire - 2

****************************

La fusion de Québec solidaire avec Option nationale vers un virage à droite
Le livre qui fait dire oui à un Québec concurrentiel sur le marché global


Femmes et Scotia

La direction de Québec solidaire a créé un nouveau buzz médiatique et politique en faisant de l’humble fusion avec Option nationale une grande affaire stratégique, laquelle fusion n’aurait dû être qu’une absorption tactique, comme collectif, d’un très marginal parti en perdition. Pour sa soi-disant valeur symbolique de garantie indépendantiste, comme si Québec solidaire ne l’était pas depuis son origine, on aurait pu lui accorder un droit temporaire d’observateur participant à la coordination nationale et un de participation directe aux instances nationales ce dernier droit devant être pérennisé par un changement statutaire au bénéfice de tous les collectif. Ensuite, à ses membres de faire valoir leurs points de vue à l’interne comme tout le monde y compris de solliciter des candidatures dans un esprit de parité. Au lieu de cette simplicité, la direction du parti a décidé de faire du forcing programmatique et organisationnel transgressant les statuts au nom d’une urgence politique auto-construite. Ajoutons-y un rôle sorti des nues de quasi porte-parole pour son (ex?)-chef sur la question de l’indépendance avec promesse d’une circonscription sûre quasi garantie.


Pour lire le texte complet :

La fusion de Québec solidaire avec Option nationale vers un virage à droite

****************************

La plateforme Québec solidaire opte pour le capitalisme vert des Libéraux
Se rattraper en tirant de la plateforme un horizon anticapitaliste


130421

Le dernier numéro de The Economist, dans la suite de la farce du COP23 de Bonn, admet au grand jour le secret de Polichinelle que Daniel Tanuro avait exposé lors de la COP21 des Accords de Paris. Pour atteindre les cibles exigeantes de l’Accord, les États chef de file avaient jeté la serviette en ce qui concerne la diminution des émanations des gaz à effet de serre (GES) pour miser sur les technologies d’apprenti-sorcier de stockage de gaz carbonique dans les entrailles de la terre et de réabsorption de celui aérien dans de gargantuesques plantations de plantes à croissance rapide pour éventuellement combiner les deux techniques dans des centrales électriques générées par la biomasse avec plantations à l’avenant, dit BECCS en anglais. Et sur un horizon encore plus lointain, se profilent des technologies capables de polluer littéralement océans et firmaments. On perçoit le bel avenir du capitalisme « par dépossession » aux dépens du paysannat et des peuples aborigènes pour ne pas dire de la terre-mère.


Pour lire le texte complet :
La plateforme Québec solidaire opte pour le capitalisme vert des Libéraux

****************************

Fin entrevue de la morosité québécoise ?
Les manifestations, bigarrées et diversifiées, reprennent de la vigueur

Banquiers pas immigré

Depuis la défaite du Front commun au début 2016, Montréal n’avait pas vu de manifestations comptant plus de mille personnes sauf celle très émotionnelle mais sans suite à propos de la tuerie islamophobe de la mosquée de Québec. La manifestation convoquée par les centrales syndicales à la mi-octobre en faveur du salaire minimum à 15$ l’heure, qui s’annonçait à première vue comme la plus importante de l’automne, fut un flop mal organisée d’environ 300 personnes (L’Aut’Journal) ce que j’ai pu constaté de visu. C’est dire le « sérieux » des centrales pour cette « campagne » : elle n’est pour elles qu’un alibi pour les sauver de la honte d’avoir consciemment gâché, par esprit de collaboration de classe, la possibilité très réelle de grève générale au moins du secteur public en décembre 2015.


Pour lire le texte complet :
Fin entrevu de la morosité québécoise

****************************

Plateforme électorale Solidaire et projet de société aux oubliettes
Raccourci pseudo-racial et nationaliste de fusion avec Option nationale


Catalogne-Québec


Officiellement la vedette du congrès Solidaire du début décembre devrait être la plateforme électorale. La lecture des médias, y compris de Presse-toi-à-gauche, l’organe officieux du parti, révèle que toute l’attention se concentre sur la fusion au-pas-de-course avec Option nationale. Le responsable national aux communications du parti et co-dirigeant du site officieux invite à la violation des statuts et du programme1 au nom des « circonstances actuelles.  Le commentateur attitré du site se demande pourquoi « une entente si nécessaire suscite autant d’opposition. D’affirmer un prétendant au poste de responsable aux orientations : « ...les avantage de la fusion entre Québec solidaire et Option nationale sont nettement supérieurs aux quelques efforts demandés pour y arriver. ». On entrevoit qu’avec un pareil cynisme la défense et la promotion du programme sont vouées aux gémonies, qu’elles continueront d’être sacrifiées sur l’autel de l’« efficace » électoralisme. La fusion avec un parti ultra-marginal, symbolique prétendent certains, serait devenue la potion magique pour que Québec solidaire cesse d’être « éternellement marginal ». N’est-ce pas plutôt la grande illusion pour ne pas « oser » l’audace, toute proportion gardée, d’une Valérie Plante dont bien sûr il ne faut pas pour autant faire son pain béni.


Pour lire le texte complet :

Le raccourci nationaliste de la fusion avec Option nationale

****************************

Brochure du « Réseau écosocialiste » … qui oublie l'écologie
Un cours d'anticapitaliste 101… sans exproprier le capital


Changersysteme pasclimat

On s’attendrait de la part d’une organisation se nommant « Réseau écosocialiste » (RÉ) que l’épine dorsale de sa brochure (24 pages) soit la crise écologique, noyau dur de la crise de civilisation du XXI siècle. On s’attendrait à une analyse « écosocialiste » débouchant sur une stratégie de rupture anticapitaliste, en premier lieu une expropriation du capital financier, permettant d’appliquer un programme limitant la hausse de la température terrestre à 1.5°C d’ici 2100 par rapport au niveau de 1990 comme le préconisent les Accords de Paris. On s’attendrait, par conséquent, à un soutien du programme Solidaire de réduire les gaz à effet de serre (GES) des deux tiers d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990 et à son corollaire, la dénonciation du marché et de la taxe carbone. On s’attendrait à une sévère critique de la proposition de plateforme électorale venant de la direction du parti, laquelle plateforme évacue ces revendications clefs pourtant confirmées au congrès de révision du programme de 2016. Et on se rappelle, avec consternation, que le coordonnateur d’alors du RÉ était intervenu contre toute mention de cibles GES au programme !


Pour lire le texte complet :

Manifeste du « Réseau écosocialiste »… qui oublie l’écologie

****************************

Dénonciations des systémiques agressions sexuelles
Une lutte qui doit devenir consciemment anticapitaliste pour aboutir


cochons et grannies

L’actuelle conjoncture mondiale de frigorifique vent de droite (élections allemandes, autrichiennes, japonaises, tchèques, argentines, congrès du PC chinois, Catalogne pour citer les derniers événements) très présente au Québec avec la montée de la CAQ et les manifs crypto-fascistes, met sur le devant de la scène les questions identitaires. Les rapports de classe lesquels avaient la vedette du temps des mouvements Occupy-Indignés-Printemps, en fait jusqu’au dernier crève-cœur Front commun, en sont relégués à l’arrière-scène. Depuis 2016, les manifestations montréalaises n’arrivent pas à dépasser mille personnes et encore… sauf celle contre la tuerie islamophobe de Québec, un coup de cœur sans suite. Les débats très émotifs sur la race/ethnie (commission anti-raciste, loi 62) et le sexe/genre (hashtag #moiaussi), car ils concernent de larges identités opprimées, occupent toute la place. Ils acculent la gauche à la défensive. Elle ne sait qu’en faire, sauf à rallier armes et bagages le courant dit progressiste sur la question du genre/sexe, plutôt celui nationaliste sur la question race/ethnie.

Pour lire le texte complet :
Agressions sexuelles et capitalisme

****************************


L’appel d’air des élections municipales pour le transport public gratuit
La voie est tracée pour le plein emploi écologique Solidaire

Congestion urbaine

La mort accidentelle d’un jeune cycliste montréalais a centré plus que jamais la campagne électorale municipale sur la question du transport actif et de celui public. Il y a les prolongements de métro, bleu ou rose, l’ampleur de l’offre d’autobus avec ou sans corridors, l’ajout de tramways, et la bonification de pistes cyclables sécuritaires... sans oublier le REM. Le même débat tout aussi intense, métro et REM en moins et parfois pont en plus, fait rage à Québec, à Gatineau, dans les autres grandes villes et dans les banlieues quand ce n’est pas en Gaspésie. À noter en particulier l’émergence de la revendication de la gratuité. On sent qu’enfin la suffocation et la frustration de la congestion urbaine et de ses corollaires de santé publique et d’émanation de gaz à effet de serre (GES) occupe le devant de la scène.

Pour lire le texte complet :
De la mobilisation anti hydrocarbure à l’appel pour le transport public 2

****************************

Bombardier ou la faillite de l'insertion dans le marché mondial
Plutôt la souveraineté économique du plein emploi écologique

AECG - un_merci_de_droite


Avec la double claque en pleine face que vient de recevoir Bombardier le même jour et le durcissement qu’on pouvait prévoir de la renégociation de l’ALENA, renégociation forcée par les ÉU dont le nationalisme est exacerbé par leur statut chambranlant d’hégémonisme mondial, la bourgeoisie canadienne, et encore plus la demi-bourgeoisie québécoise, est saisie d’effroi et craint le pire. Ces messieurs et quelques dames depuis belle lurette, historiquement depuis les temps coloniaux, ont misé sur le marché global ce qui aujourd’hui signifie que près de 40% de la production nationale québécoise est exportée aux ÉU. On sent que les cris d’orfraie des porte-parole affairistes cachent une immense impuissance. Soudainement, le Canada et encore plus le Québec se découvrent comme des pions sur le jeu d’échec des supergrands.

Pour lire le texte complet :
Bombardier ou la faillite de l'insertion dans le marché mondial

****************************


Le soutien timide du peuple québécois au peuple catalan
Souverainisme nationaliste 1, Indépendantisme internationaliste 0


QS et catalogne
À l’appel d’une composante des organismes unis pour le oui (OUI), rassemblement des souverainistes nationalistes étroitement lié au PQ et au Bloc, environ deux cent personnes se sont mobilisées devant le consulat espagnol de Montréal le 23 septembre. Les quatre partis se réclamant du souverainisme y étaient représentés par leurs gros canons. Si le chef d’Option nationale a davantage insisté sur l’enjeu de l’indépendance, les trois autres chefs ou porte-parole ont plutôt souligné l’atteinte flagrante à la démocratie devant laquelle s’esquivent les gouvernements Libéraux canadien et québécois. N’en est pas moins décevante la mince participation étant donné l’autoritarisme du gouvernement espagnol, rappelant l’ère Franco, contre le droit à l’autodétermination lequel devrait être cher au peuple québécois.
Voir une vingtaine de photos de mon album : https://tinyurl.com/y7pvsxxk

Pour lire le texte complet :

Le soutien timide du peuple québécois au peuple catalan

****************************


Le projet de plateforme Solidaire rate la cible du projet de société
Diversion médiatique et campagne surprise pour éviter le débat


Deux jeunes femmes solidaires


Si l’on se fie aux monopoles médiatiques, le grand enjeu Solidaire de l’heure serait la fusion avec Option nationale. Pourtant l’enjeu majeur du prochain congrès du début décembre, même si la question de cette fusion est à l’ordre du jour, est censé être l’adoption de la plateforme électorale 2018. Et que trouve-t-on derrière le débat sur cette cette fusion ? Encore une fois le débat sans fin à propos de la Constituante qui a retenu toute l’attention médiatique lors du congrès de la révision du programme au printemps 2016 aux dépens de la radicalisation anti-capitaliste du programme sur le type de société à construire et surtout sur les cibles de réduction des gaz à effet de serre (GES) et du rejet des solutions passant par le marché. Et dans quel cul-de-sac s’engouffrent les intellectuels organiques du parti ? Je vous le laisse à deviner. Mais peut-être que l’enjeu du prochain congrès serait de contrer les pouvoirs régaliens du Premier ministre ? À moins de ne pas se soucier de ce congrès pour plutôt faire signer une nouvelle pétition Solidaire pour le salaire minimum à 15$ l’heure ?


Pour lire le texte complet :
Plateforme Solidaire ou diversion nationale

****************************


Négation et répression du droit à l’indépendance de la Catalogne
À Québec solidaire d’appeler à une manifestation de soutien

16103171-la-catalogne-annonce-son-referendum-sur-l-independance-pour-octobre

Il est devenu clair que la classe dirigeante espagnole, imbue de son autoritaire espagnolisme sentant à plein nez le franquisme, est prête à tous les moyens pour empêcher l’exercice catalan du droit à l’autodétermination ce premier octobre. Après les saisies policières, il ne faudrait pas se surprendre qu’il y ait arrestations puis, s’il le faut, intervention militaire. Le peuple québécois se remémorant Octobre 1970 saura apprécier. Dieu et Trudeau savent ce qu’un troisième référendum à la sauce de la loi de la clarté de 2000 nous réserverait. Il est aussi évident que le peuple catalan demeure fin seul. L’Union européenne est aussi sympathique à la Catalogne qu’elle le fut à la Grèce ! Idem pour le peuple kurde de l’Irak dont ni le gouvernement irakien ni ses alliés étasunien et membres de l’Otan, pas plus que le gouvernement iranien et l’ONU, sans compter la menace militaire turque, n’acceptent le référendum sur l’indépendance devant avoir lieu ce 25 septembre.

Pour lire le texte complet :
Négation et répression du droit à l'indépendance de la Catalogne

****************************

Le projet de plateforme Solidaire rate la cible du projet de société
L’urgence du plein emploi écologique pour l’indépendance

010512


Cinq semaines, sept pour les futés de l’intranet du parti, voilà le temps alloué aux membres de Québec solidaire pour assimiler 66 pages du projet de plate-forme, se faire une tête pour des amendements et rajouts, les débattre et les formuler collectivement. Les membres du PQ ont disposé de huit mois pour ce faire. Pour ajouter l’injure à l’insulte démocratique, la proposition péquiste était hiérarchisée politiquement et avec slogans. Celle Solidaire est présentée par titres et sous-titres en ordre alphabétique car « [l]a structure de la plateforme finale, l'ordre de présentation des engagements, sera très différents et un travail de réécriture est prévu comme s’il n’y avait là que formalités. Quel membre qui prend au sérieux l’élaboration démocratique de la politique du parti ne s’est-il pas aperçu du système efficace de filtration allant du programme au discours des porte-parole, le seul qui se rend à la grande majorité de l’électorat, en passant par le contenu de la plateforme longue, celle hiérarchisée en bonne et due forme, la version courte, le texte des dépliants et celui des communiqués de presse. À la fin du processus une chatte n’y retrouve pas ses petits.


Pour lire le texte complet :
Plateforme Solidaire -- Urgence du plein emploi écologique



****************************


Quelle réponse à la crise de productivité du capitalisme ?
Capitalisme vert fascisant ou plein emploi écologique


il_va_falloir_reduire_votre_consommation
Dans un récent texte particulièrement synthétique et, comme à son habitude, statistiquement riche, l’économiste anticapitaliste Michel Husson défend la thèse de la crise de productivité du capitalisme néolibéral malgré que celui-ci ait restauré le taux de profit par une hausse significative du taux d’exploitation. Cette solution hétérodoxe, au sens qu’elle ne débouche pas sur un nouveau régime d’accumulation, résulterait en une défaillance permanente de la réalisation du capital à sa valeur (ou de la demande solvable en termes keynésiens) si elle n’était pas comblée par la consommation de luxe et surtout celle due à l’endettement généralisée. Dans la course à la compétitivité, intensifiée par la globalisation des marchés, s’est épuisé l’avantage des pays émergents d’où un probable retour en force de la crise de 2007-2008 comme crise de surproduction masquée par une crise financière.


Pour lire le texte complet :
Quelle réponse à la crise de productivité du capitalisme 

****************************


Le quarantième anniversaire de la Charte de la langue française
Langue commune inclusive contre ethnicisme exclusif
Sauver la langue


Au même moment que l’on souligne le quarantième anniversaire de la loi 101, l’extrême-droite, fascisante ou non peu importe, manifeste contre une immigration tout à fait légale de réfugiés haïtiens paniqués par le trumpisme et forcés de passer illégalement mais ouvertement la frontière à cause de la loi canadienne faisant l’hypothèse absurde que les ÉU sont un « pays sûr ». On devine le danger d’amalgame entre intolérance bigote et loi 101 même édentée par la Cour suprême. Pourtant celle-ci est la négation de celle-là.


Pour lire le texte complet :

Langue commune inclusive contre ethnie exclusive

****************************


Québec : vague de réfugiées à l'heure de Charlottesville et Barcelone
Bienvenue aux damnées de la terre !

DSC_0408

Réagissant à la vague d’Haïtiens fuyant les ÉU qui menacent de les expulser, Robert Dutrisac et Fabrice Vil du Devoir ont tout à fait raison de dénoncer « des chefs de partis de l’opposition [qui] alimentent la haine par la désinformation qu’ils diffusent ! » ce qui réjouit le parti gouvernemental qui voit ainsi son « progressisme » affirmé alors qu’il persiste à ne pas rompre avec la corruption affairiste de l’ère Charest, le prédécesseur de l’actuel Premier ministre, tout en faisant du chichi sur l’habillement musulman avec sa loi 62 qui, clin d’œil à l’identitarisme, ne revient pas sur le devant de la scène pour rien. Rien de surprenant du côté de la CAQ, qui a le vent dans ses voiles selon les sondages, où se retrouvent les tenants du conservatisme social et pire encore. Rien de surprenant non plus que le PQ « joue sur les deux tableaux ». N’empêche qu’on n’en revient pas qu’à la Trump, le chef du PQ laisse à penser qu’il met « Québec solidaire sur le même pied d’égalité que les groupes d’extrême droite ». Par contre rien de glorieux ne se passe du côté des Solidaires qui ont attendu le 17 août avant d’émettre un bref communiqué alors que cette vague est un objet d’attention médiatique, même internationale, depuis le début août. Suffit-il de nier qu’il y est crise en autant que les gouvernements y mettent les ressources nécessaires, ce qu’ils tardent à faire ?


Pour lire le texte complet :
Bienvenue aux damnées de la terre

****************************


Canada-Québec : Le débat sur l’ALÉNA coince la gauche dans l’étau Trump
Piège protectionniste ou libre-échange anticapitaliste ?

Banque Scotia


Le « charme » du premier ministre canadien n’y peut rien. Face à l’ouragan Trump, la bourgeoisie canadienne retient son souffle et marche sur la ponte des pieds. Si la puissance hégémonique ne faisait pas jusqu’ici la comptabilité tatillonne de ses profits et pertes, dorénavant rabaissé au statut de premier parmi ses pairs, c’est America first. D’un libre-échangisme multilatéral, le président étasunien veut passer à libre-échangisme bilatéral, et non au protectionnisme comme souvent on le dit. Bien que le libre-échangisme du chef de file impérialiste a toujours été lesté d’une forte dose protectionniste comme l’illustre la cinquième ronde du conflit du bois d’œuvre depuis 1980. Cette ronde vaut au Canada un tarif punitif de 25 % qui comme toujours sera jugé illégal dans quelques années... à moins que les ÉU obtiennent la juridiction finale par les tribunaux étasuniens en cas de litige et non par ceux paritaires créés par l’ALÉNA (chapitre 19). Ce sont ces tribunaux opaques, sans appel et hors État, complètement biaisés dans l’intérêt des transnationales, que le Canada veut défendre bec et ongles.


Pour lire le texte complet :
Piège protectionniste ou libre-échange anticapitaliste 

****************************


Un Québec indépendant de plein emploi écologique pour sortir du pétrole

parapluie rouge

Pour éviter l’isolement que l’alliance avec le PQ prétend résoudre, s’impose une alliance qui s’adresse aux nations aborigènes et aux nationalités racisées de même qu’aux mouvements sociaux dont la jeunesse qui déserte la cause indépendantiste... à moins d’être comprise comme indispensable à la cause écologique et à celle de la justice sociale. Idem pour la cause de la paix mondiale. Tant la répression que le militarisme et ses guerres, envenimées par la crise climatique, dévastent l’environnement par la grande intensité énergétique des armées, par ses destructions appelant une nécessaire reconstruction forcément énergivore et par la paralysie sociale due à la haine faisant le lit des impérialismes, grands et petits, et de leur contrepartie, le djihadisme.


Pour lire le texte complet :

Un Québec indépendant de plein emploi écologique pour sortir du pétrole -- 14 juin 2017

****************************


 Cible Solidaire de moins deux tiers de GES en 2030 comparé à 1990
Cible scientifique pour le Canada, plus facile pour le Québec
conducteur_intelligent

Plusieurs « experts » objectent que la cible Solidaire est trop élevé pour le Québec lequel ne peut avoir recours à l’élimination « facile » du charbon et de l’extraction du pétrole. La cible anti-GES pour laquelle a voté le congrès Solidaire de mai 2016, soit une réduction des deux tiers en 2030 par rapport à 1990 provient de Climate Action Tracker (CAT) qui a calculé des cibles pour les États seulement. CAT est un consortium de recherche germano-néerlandais dont les évaluations des plans nationaux inadéquats liés à l’Accord de Paris sur le climat font autorité et sont souvent citées. Plusieurs dizaines de ses analystes sont des scientifiques faisant partie du GIEC.

Pour lire le texte complet :
Cible scientifique pour le Canada, plus facile pour le Québec


****************************


Le congrès Solidaire et ses suites après la demi-rupture avec le PQ
L’urgence d’une plate-forme pour reprendre l’initiative


Québec solidaire -- oui paix
Contre l’appel insistant du député Khadir, contre l’avis plus discret du nouveau porte-parole vedette qui venait d’être élu, malgré le silence de la porte-parole plus branchée sur la base du parti, et qui finalement vota pour le rejet du pacte électoral avec le Parti québécois (PQ), un bon deux tiers du congrès choisit l’option du débarrassons-nous-des-néolibéraux au lieu de celle débarrassons-nous-des-Libéraux pimentée à l’identitarisme propre au PQ. Le congrès bondé se sortait du piège tendu par le PQ tout en lui arrachant, à terme si le processus de « fusion » se passe bien, le petit parti Option nationale (ON). Cerise sur le gâteau, après dix ans de travaux, Québec solidaire (QS) parachevait son programme en y ajoutant les chapitres sur la justice, l’aménagement du territoire, l’agriculture et, last but not least, l’altermondialisme.


Pour lire le texte complet :
Le congrès Solidaire et ses suites après la demi-rupture avec le PQ

****************************


Couillard en Israël avec le gratin de Québec Inc.
La grève de la faim des prisonniers palestiniens ignorée

Drapeaux palestinien et québécois

Pour atténuer le caractère commercial du voyage, trois universités québécoises, surtout McGill et Concordia mais aussi Montréal-HEC, ont elles aussi établi des ententes avec des consœurs israéliennes. Cerise sur le gâteau, le Premier ministre, en rencontrant le président de l’Autorité nationale palestinienne et le Premier ministre israélien, a fait semblant de vouloir jouer un ridicule rôle de conciliateur en ce qui concerne les rapports entre Israël et les territoires occupées comme si la Palestine dans son entièreté n’était pas autre chose qu’une colonie sioniste de peuplement dont la majorité arabe est soit réfugiée, soit prisonnière dans des enclaves murées, soit citoyenne de seconde zone. La visite de l’école-Potemkine arabo-juive a marqué le comble de cette hypocrisie.


Pour lire le texte complet :

Couillard en Israël avec le gratin de Québec Inc.


****************************


Québec Solidaire : fausse rupture avec le PQ, fausse fin de congrès ?
Une femme pleure, un homme s’émeut, l’électoralisme resurgit

Drapeau patriote et La Baie

C’était trop beau pour être vrai. Suite à un débat passionné à propos d’un pacte électoral avec le le Parti québécois (PQ), les grands médias avaient mis à la une et commenté son rejet par Québec solidaire (QS). Contre l’appel carabiné du député Khadir, contre l’avis plus discret du nouveau porte-parole vedette qui venait d’être élu, malgré le silence de la porte-parole plus branchée sur la base du parti, et qui finalement vota pour le rejet, un bon deux tiers du congrès choisit l’option du débarrassons-nous-des-néolibéraux au lieu de celle débarrassons-nous-des-Libéraux, d’autant plus qu’elle était pimentée à l’identitarisme islamophobe. Le congrès bondé se sortait du piège tendu par le PQ tout en lui arrachant, à terme, le petit parti Option nationale.


Pour lire le texte complet :
Québec Solidaire -- fausse rupture avec le PQ, fausse fin de congrès

****************************


Dernières péripéties du débat pré-congrès Solidaire
S’enliser dans l’électoralisme ou se centrer sur la plate-forme

Défilé Québec solidaire

L’option ‘B’ de l’entente/alliance avec le PQ paraît sur la défensive. Le facebook pour l’option ‘A’ de la rupture indique des votes forts pour cette option dans les circonscriptions clefs de Montréal. On ne sait trop si c’est par électoralisme — le PQ y étant l’ennemi à battre — ou par rejet néolibéral-pétrolier-identitaire. Le candidat porte-parole le plus identifié à l’option ‘B’ vient de se retirer au bénéfice du candidat-vedette. Mais qu’en est-il dans les comtés beaucoup plus nombreux, surtout hors Montréal et centre-ville, où Québec solidaire est faible et où un vote QS pour le PQ pourrait aider à battre soit les Libéraux, soit la CAQ ? La solitude et l’éloignement, tout comme l’influence des vedettes du parti portées sur l’option ‘B’, pourraient être bien mauvaises conseillères.


Pour lire le texte complet :
Dernières péripéties du débat pré-congrès Solidaire

****************************


17 organismes exigent un « tarif social » pour le transport collectif
Une percée vers la gratuité universelle sur 10 ans

Transport collectif

La gratuité universelle sur une période de dix ans est revendiquée par Québec solidaire. Cette politique Solidaire a un triple but anti-GES, anti-pauvreté et anti-austérité. Elle est anti-austérité car la marche graduelle mais rapide vers la gratuité créera une pression pour élever substantiellement l’offre de transport public jusqu’à ce qu’elle marginalise l’auto privée, en commençant par l’auto solo. À défaut en découlerait une colère populaire suite aux longues files d’attente ou aux mauvais services. En résultera une importante création d’emplois pour construire l’équipement requis et pour les opérations. Faut-il rappeler que le Québec, contrairement à l’Ontario, recèle des moyens de production nécessaires pour ce faire tout en étant relativement dépourvu d’usines de montage d’automobiles et de fabrication de pièces pour celles-ci.


Pour lire le texte complet :
Une percée vers la gratuité universelle sur 10 ans

****************************


Québec solidaire : Chasser la Constituante et elle revient au galop
Une plate-forme radicale pour sortir du piège péquiste

Drapeau patriote sur fleurdelysé

Depuis l’élection partielle de Verdun, relayée par celle de Gouin, et ne craignant pas d’utiliser la pression ouverte, tant directe que par l’entremise du Devoir, le chef « gauche efficace » du Parti québécois (PQ) a réussi à tétaniser Québec solidaire (QS). Errant sans plate-forme, alors que le PQ s’en est donné une depuis janvier dernier, et prisonnier d’une idéologie consensuelle le rendant allergique aux ruptures, QS est réduit à s’interroger sans fin à propos d’une entente/alliance avec le PQ et même d’une fusion avec Option nationale (ON), la cheval de Troie du PQ. Voilà QS paralysé entre un programme dont la pointe radicale, au-delà de la médiatisation du débat de la Constituante, a été confirmée par le dernier congrès du printemps 2016 (nationalisation / socialisation, baisse des GES des deux tiers en 2030) et la pression « Délivrez-nous des Libéraux », opinion publique médiatiquement fabriquée misant sur un sous-jacent nationalisme fleur bleue.


Pour lire le texte complet :
Une plate-forme radicale pour sortir du piège péquiste

****************************


La CDPQ adore pétrole et paradis fiscaux mais ne finance pas les aspects rentables d’un plan de sortie du pétrole

À vendre - système québécois

Consternée, mais sans que la gauche politique et sociale du Québec ne relèvent le gant, le peuple québécois découvre que la Caisse de dépôt et de placement du Québec (CPDQ) investit de plus en plus dans les entreprises liées au pétrole, particulièrement au pétrole sale, et non pas de moins en moins comme le font plusieurs fonds de placement aiguillonnés par la jeunesse universitaire. Cette mentalité de rentabilité maximum dut-elle détraquer la civilisation se conjugue à la propension de la CDPQ à placer ses sous de plus en plus dans les paradis fiscaux... se moquant du rapport de la députation, même libérale !, allant dans le sens contraire... au point d’émouvoir jusqu’au nouvel éditorialiste du Devoir. Décidément, la Caisse n’a plus de retenu au point de devenir une accapareuse de terres agricoles conjointement avec le larron Fonds de solidarité de la FTQ. Pareil comportement antisocial et anti-écologique ne mérite-il pas une faramineuse rémunération de ses dirigeants ?


Pour lire le texte complet :
La CDPQ se fout des GES et adore les paradis fiscaux

****************************


Québec solidaire : Anti-libéraux ou antilibéral ?
La tentation de l’étapisme: avec le PQ pour la proportionnelle !

chartrand_et_les_nationaleux

Les feux de la rampe chez les Solidaires se braquent presque exclusivement sur la question de l’accord/entente avec le PQ au point d’en annexer la course à trois pour le porte-parole homme et de faire oublier que le congrès de la fin mai doit porter principalement sur la dernière partie du programme. Chacun des candidats a porté son choix sur une des trois options proposées soit l’option ‘non’ (Sylvain Lafrenière), celle pour le ‘oui’ (Jean-François Lessard) qu’appuient Amir Khadir et Andrés Fonticella, et le ‘noui’ (Gabriel Nadeau-Dubois - GND) pendant qu’hésite Manon Massé tiraillé par son pragmatisme à court terme. Pourtant, jusqu’ici, on n’entend pas ou peu dans le parti que le PQ néolibéral-pétrolier-identitaire ne soit moins pire que les Libéraux. Alors pourquoi cette main tendue ?


Pour lire le texte complet :
La tentation de l'étapisme -- avec le PQ pour la proportionnelle


****************************


GND et la communauté perçue comme musulmane
Québec solidaire “in English only”

Femm sans statut

La une du site de Québec solidaire publie en anglais seulement un appui à Gabriel Nadeau-Dubois (GND) concernant sa présence à un événement d’une ONG se réclamant de l’islam tout en dénonçant ceux et celles qui ont critiqué cette présence tous qualifiés de bigots. Que le nouveau réseau anglophone de Québec solidaire, dont on se réjouit de la mise sur pied, emploie l’anglais quand il parle à la communauté anglophone du Québec, rien de plus normal. Mais il s’agit ici de la une du site web du parti qui s’adresse en principe à tout le parti et à son électorat. Publier une information ou un commentaire uniquement en anglais sur le site signifie qu’on vise un autre auditoire.


Pour lire le texte complet :

Québec solidaire -in English only-

****************************


Gaz sarin contre les civils et riposte étasunienne par missiles
Le Bloc québécois dans le collimateur pro-Assad

Syrie et solidarité du Québec

Le chercheur du CERIUM, sur lequel s’appuie l’Aut’Journal pour soutenir le Bloc, emploie le truc habituel des campistes soit justement de réduire le conflit syrien à l’affrontement géopolitique entre deux camps tout en ignorant le « camp » populaire issu de la révolution de 2011. S’y ajoute ici la légitimation du gouvernement Assad comme « l’État syrien » apte à écraser les djihadistes si l’impérialisme, réduit au camp étasunien et de ses alliés ce qui commodément exclue la Russie, ne les soutenait pas. Bien entendu, le régime Assad est une victime des « scénarios chimiques » et non son responsable.


Pour lire le texte complet :

Le Bloc québécois dans le collimateur pro-Assad


****************************


Au Québec, lutte nationale enlisée dans un racisme qui s’ignore
Foire d’empoigne entre les partis pour qui fera le moins

Avec les sans papiers

Un récent sondage tente de mesurer le degré de xénophobie et de racisme des populations québécoise et canadienne. Difficile de nier l’existence de ces tares même à partir de perceptions subjectives qui minimisent le racisme systémique généré par le fonctionnement « normal » des rapports sociaux. Tout dépendant de la question posée, le sentiment anti-immigration peut aller du quart aux trois quarts, la fourchette de 40 à 50% étant la plus commune. Quand l’immigration est lié à la religion (et peut-être à la langue anglaise), le Québec se montre nettement plus frileux. On peut interpréter cette différence comme un acquis paradoxal de la Révolution tranquille dans le contexte de la lutte contre sa propre oppression nationale. Mais de 70 à 75% de la population pense au final positive l’apport de l’immigration. Comme quoi, il n’y a pas de quoi désespérer en autant qu’un coup de barre se décide.


Pour lire le texte complet :

La lutte anti-raciste s'enlise

****************************


Les 3 options de la direction Solidaire concernant l’entente avec le PQ
La radicalité politique du dernier congrès doit les encadrer

Trois grands-mères

Pour le prochain congrès de la mi-mai, la direction Solidaire propose trois options en ce qui concerne les rapports du parti avec le PQ soit le rejet de toute entente quelle qu’elle soit (A), le « pacte électoral impliquant un nombre limité de circonscriptions ayant une députation libérale ou caquiste » (B) ou le report de « la décision finale au sujet des ententes électorales […] au congrès de novembre 2017 » (C). Cette décision à prendre s’inscrit dans le cadre d’« un chantier de réflexion et d’action » visant les « convergences et les alliances possibles entre QS et des mouvements sociaux et politiques […] porteu[se]s de valeurs comme la fin de l’austérité et le réinvestissement massif dans les services publics et les programmes sociaux, l’égalité entre les femmes et les hommes, le féminisme, la diversité, une transition écologiste et la fin du développement des hydrocarbures et proposant un nouveau mode de scrutin mixte compensatoire »... ce à quoi le PQ s’est plus ou moins rallié.


Pour lire le texte complet :
Les trois options de la direction Solidaire pour les rapports avec le PQ


****************************


Amir Khadir pour transformer le St-Hubert fermé en coop de travail
D’accord, mais pourquoi ignorer la radicalité du programme ?

fermeture-de-la-rotisserie-saint-hubert-845441

Le député Solidaire Amir Khadir s’oppose à la fermeture du restaurant St-Hubert de sa circonscription par son nouveau propriétaire ontarien. Il « 
se réjouit que les 75 employés qui sont affectés ont signalé, à forte majorité, leur intérêt de former une coopérative de travail qui reprendrait la gestion du restaurant. » Selon lui « [l]e gouvernement doit appuyer la démarche des employés... ». Il dénonce le silence des propriétaires à cette demande. Fort bien. Mais pourquoi en rester à ce vœu pieux ? Le député est parfaitement au courant que ces employées sans le sou n’y arriveront pas même si le propriétaire était consentant à vendre.


Pour lire le texte complet :

Amir Khadir pour transformer le St-Hubert fermé en coop de travail

****************************


Le premier message de Gabriel Nadeau-Dubois aux Solidaires
Oups ! Excusez, c’était un message pour « nous », le PQ

Bonnets roses

En après-midi du 27 mars, comme tous les membres de Québec solidaire, je recevais le premier message de Gabriel Nadeau-Dubois (GND) — voir annexe — comme s’il était un porte-parole du parti alors qu’il n’est que candidat dans Gouin. Mais pourquoi embarrasser la direction de notre parti dans le formalisme électoral alors que tout et chacun s’est rendu compte que depuis belle lurette les élections internes deviennent de plus en plus formelles pour la plupart des postes y compris dorénavant pour ceux de porte-parole. Ainsi va la dynamique du consensus dans lequel se drape un verticalisme de gauche. Chat démocratique, chat bureaucratique, pourvu qu’il attrape la souris. Laquelle justement ? Le congrès de mai dernier indiquait qu’elle était l’ensemble des partis néolibéraux. GND nous apprend que c’est plutôt les Libéraux tout court.


Pour lire le texte complet :
Le premier message de Gabriel Nadeau-Dubois aux Solidaires

****************************


Le débat Presse-toi-à-gauche : PQ ou mouvements sociaux ?
Sans plate-forme, pas de substance politique pour trancher
Un peuple instruit ne sera jamais soumis

En vue du prochain congrès de Québec solidaire à la fin mai, Presse-toi-à-gauche a initié un débat sur la politique des alliances du PQ pour les prochaines élections de l’automne 2018. Y ont participé jusqu’ici huit hommes et aucune femme.

[...]
Puis il y a le deuxième quarteron qui pense en dehors de la boîte. Un premier, sans souci d’alliance, ne jure que par l’ancien porte-parole de la CLASSE qu’il voit propulser un nouveau Printemps érable. Le second, fondateur du site, au contraire craint l’effet du vedettariat sur la démocratie partidaire, c’est-à-dire que l’opinion des porte-parole prime sur le programme. Puis il y a votre serviteur qui propose une alliance sociale basée sur une plate-forme « Plein emploi écologique » issue de la substantifique moelle de la démarche programmatique du parti, d’où son inquiétude par rapport à la vague Gabriel Nadeau-Dubois (GND).


Pour lire le texte complet :

Le débat Presse-toi-à-gauche - PQ ou mouvements sociaux

****************************


Dans un contexte de ré-endettement mondial prémonitoire de crise
Le Québec/Canada dans les griffes du trumpisme économique

Femmes avec poing et banque Scotia


L’économie québécoise, tout comme celles canadienne, étasunienne, européenne et même mondiale, toussotent vers le haut. Après la crise de 2007-2008, il restait finalement une bonne marge de manœuvre pour accroître encore plus l’endettement mondial grâce à la Chine et à plusieurs autres économies dite émergentes, particulièrement en ce qui concerne la dette privée... mais aussi par le moyen de la croissance importante de la dette publique aux ÉU, dans l’Union européenne et au Japon. La dette mondiale a crû de 40% de 2007 à 2014 (de 6% en termes de ratio dette/PIB). Cette croissance de la dette s’accélère depuis 2012. Depuis la Grande crise, l’endettement canadien a augmenté autant dans la sphère privée, en particulier celle des ménages, que dans celle publique même s’il n’y a pas encore retrouvé le niveau de 1995 qui fut alors le prétexte pour la grande offensive du déficit zéro.


Le Québec - Canada dans les griffes du trumpisme économique

****************************


Une alliance sociale basée sur une plate-forme Solidaire mobilisatrice
Un Québec indépendant de plein emploi écologique
Solidaire jour de la terre 2012

Mais il semble que le parti, après plus de dix ans d’existence, n’ait rien à dire à propos de son orientation à lui, en particulier de ses propres idées pour sa prochaine plate-forme électorale 2018. Le parti fait comme s’il n’y avait pas eu de congrès au printemps qui a nettement radicalisé son message anticapitaliste et écologique. Il retient plutôt de l’expérience Faut-qu’on-se-parle la récupération de son principal animateur comme « sauveur suprême ». C’est là un truc éculé d’un parti traditionnel qui change de « chef » pour modifier son image. De passage à la très populaire émission Tout le monde en parle, Gabriel Nadeau-Dubois n’a pas voulu parler programme mais plutôt rassurer par rapport à son rôle lors du Printemps érable.


Pour lire le texte complet :

Une alliance populaire encadrée par le plein emploi écologique

****************************

Huit mars des Femmes d’origines diverses
Pluralisme internationaliste mais oubli du Québec populaire

Nous voulons l'égalité





Album photos à https://goo.gl/photos/6DDjCc2UXDmxCoDZ8


De six cent à huit cent personnes d’origines diverses, dont une minorité non négligeable d’hommes, composant une pluralité politique clairement teintée par la gauche radicale ont participé à la plus importante manifestation de ce huit mars 2017 au Québec. En ce qui concerne Montréal, les médias notent, le 7 mars, celle du Collectif 8 mars, composé de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) et des centrales syndicales, qui s’est rendu manifester devant le bureau montréalais du premier ministre Philippe Couillard sans pouvoir le rencontrer, pas plus que la ministre responsable de la Condition féminine, Lise Thériault. Ils notent aussi, le matin du huit mars, une manifestation organisée par le Conseil central du Montréal-métropolitain de la CSN à la sortie du pont Jacques-Cartier pour réclamer une hausse du salaire minimum à 15 $ de l’heure.



Pour lire le texte complet :
Huit mars des Femmes d'origines diverses

****************************


Fermeture de l’usine Mondelez et suppression de Ste-Marie-St-Jacques
L’identitaire vise-t-il à évacuer la solidarité prolétarienne ?

FTQ - travailleurs

Il y a moins de deux mois, la même transnationale fermait à Montréal son usine de taille semblable. Le congrès de la FTQ, réuni au moment de l’annonce de fermeture, pressa le « 
Bureau de direction de la FTQ pour qu’il envisage aussi rapidement que possible de lancer une campagne de boycottage des produits Mondelez, dont les biscuits Oreo, Ritz, Fins au blé, LU et Premium Plus. » Puis ce fut cries d’orfraie et chemises déchirées. Mais les deux syndicats concernés, affiliés à la FTQ, se contentèrent de vagues déclarations sans suite. Québec solidaire, après le PQ, plaida pour une coopérative sans réclamer une expropriation sans compensation comme l’exige son programme. L’éditorialiste du Devoir appela à l’ordre libre-échangiste. Puis plus rien.


Pour lire le texte complet :
De Mondelez à Ste-Marie-St-Jacques

****************************


Le tournant de la lutte contre l’islamophobie...
Que ratent tous les partis... y compris Québec solidaire

Résistance au racisme
Le philosophe Charles Taylor, ex président de la la commission sur les accommodements raisonnables, tourne sa veste pendant que tant la Chambre des communes à Ottawa que l’Assemblée nationale à Québec se déchirent, suite au meurtre de six croyants musulmans par un Québécois de souche devenu loup terroriste non organisé de l’extrême-droite, à propos de l’islamophobie. Même le terme fait débat ce qui oblige à la précision. L’islamophobie signifie, comme le mot l’explicite, une phobie de l’islam, donc de la religion musulmane, phobie qui peut dégénérer en haine et celle-ci en haine meurtrière. Ce n’est donc pas une phobie de l’islamisme, donc du fondamentalisme musulman, ce à quoi le réduit le commentateur « gauche efficace » Christian Rioux à la suite de Pascal Bruckner, et encore moins du djihadisme.


Pour lire le texte complet :
Le tournant de la lutte contre l'islamophobie...

****************************


 
Le coup fourré de la disparition du Solidaire Ste-Marie-St-Jacques
Un déni démocratique dans l’air du temps

Sauvons Ste-Marie-St-Jacques

Album photos à https://goo.gl/photos/XAuSD4BFCxDXfTSR6

Le coup de Jarnac des Libéraux contre Québec solidaire aura suscité une riposte rapide en seulement cinq jours mais qui reste modeste pour l’instant soit quelques centaines de protestataires et dix mille signataires d’une série de pétitions. Étaient présentes au rassemblement dans le quartier Centre-Sud la députée NPD englobant Ste-Marie-St-Jacques et la députée du PQ d’Hochelaga-Maisonneuve, comté voisin, qui a pris la parole tout comme deux anciens anciens députés péquistes de la circonscription, de même que des représentantes d’un centre d’alphabétisation, d’une maison de jeunes, du milieu LGBTQ fort important dans le comté et d’un musée populaire en plus évidemment de la députée Solidaire.


Pour lire le texte complet :
Le coup fourré de la disparition du Solidaire Ste-Marie-St-Jacques

****************************


Terrorisme au Québec
Le malaise nationaliste de gauche empêche de passer à l’acte
Drapeaux Québec et arabes

L’Aut’Journal, le média nationaliste de gauche pro-PQ, y va bien sûr de sa condamnation de l’attentat de Québec, son éditeur restant cependant silencieux contrairement à son habitude. Il met à la une de son envoi hebdomadaire trois articles de collaborateurs ou alliés. Un d’entre eux rappelle, fort à propos, la toile de fond des interventions guerrières de l’impérialisme étasunien et consorts en Yougoslavie et au Moyen-Orient, dont le Canada,  justifiées par le faux paradigme de la « guerre des civilisations », en réalité par la contrôle du centre pétrolier et géostratégique du monde.

Pour lire le texte complet :
Le malaise nationaliste de gauche empêche de passer à l'acte

****************************


Tuerie de Québec
Un réveil brutal à mettre à profit

Plus jamais
Décidément, la tuerie terroriste islamophobe de Québec met en évidence des contradictions de la société québécoise envers lesquelles pas mal de « de souche » préféreraient se mettre la tête dans le sable. On peut toujours se consoler en pointant du doigt le terroriste Richard Bain, produit du Quebec bashing entretenu par la nébuleuse médiatique anglo-canadienne, mais ce serait voir la paille dans l’œil du voisin sans remarquer le 2 par 4 qui nous arrive en pleine face. C’est compréhensible, puisque ça fait mal à cet ego identitaire auquel peu échappe, mais ce serait une erreur magistrale que de faire le dos rond tout en se vautrant dans l’inconscience. Comme lecteur du Devoir, je ne peux qu’attirer l’attention sur certains articles à lire et à méditer.

Pour lire le texte complet :
Un réveil brutal à mettre à profit

****************************


 Lendemain de vigile
Une dynamique morbide à renverser par un projet de société

Vigile terrorisme

Je reviens de la veille à la gare Jean-Talon de Montréal où la communauté identifiée à la religion musulmane a exprimé la douleur de ses morts, ses craintes d'autres dérapages et l'espoir d'une unité à trouver.


Pour lire le texte complet :
Lendemain de vigile

****************************


Terrorisme à Québec
Racisme mâle «pure laine» et libération nationale en panne

Québec et racisme


Il est troublant que cet attentat terroriste, comme ceux de St-Jean-sur-Richelieu et d’Ottawa en 2014, aient mis en cause des terroristes mâles d’origine Québécois de souche. Évidemment, il faut tenir en compte que les victimes de 2017 sont non seulement plus nombreuses qu’en 2014 mais sont musulmanes, comme cela est vrai au niveau mondial, et non des membres de l’armée canadienne.

Pour lire le texte complet :
Terrorisme à Québec

****************************


La subite démission de Françoise David
Le cul-de-sac d’un échec stratégique

Solidaire et en colère

Françoise David est la principale figure emblématique de la sortie de la marginalité de la gauche politique québécoise. Elle a aussi été celle du renouveau québécois et jusqu’à un certain point de celui mondial du mouvement des femmes dans les années 1990. Il faut rendre à César, ou plutôt à Cléopâtre, ce qui lui revient. Cependant, si on retourne la médaille on constate qu’elle s’est servie de sa notoriété léguée par la Marche mondiale des femmes pour construire autour d’elle une organisation politique, qui ne fut jamais un parti, afin de faire une OPA amicale sur le parti politique de la gauche québécoise trop radical à son goût.

Pour lire le texte complet :
La subite démission de Françoise David

****************************


La guerre en Syrie et le campisme
Choisir son camp, celui du peuple combattant toujours debout

lendemain-de-debat-des-chefs-en-syrie

Le 15 janvier dernier, j’ai envoyé la référence à deux articles analysant la complexité des enjeux syrien et irakien. Évidemment ces analyses concrètes de la situation concrète se dissociaient tout à fait de l’idéologique « campiste » de la situation syrienne qui ne voit dans la complexité que le simplisme binaire de l’affrontement entre deux camps. Soit « l’anti-impérialiste » régime Assad et ses alliés versus le djihadisme soutenu par l’impérialisme réduit de facto à l’impérialisme étasunien, ses alliés de l’OTAN et ses sous-fifres du monde arabo-musulman. Soit les campistes pacifistes qui rejettent les deux camps dos à dos. Les uns et les autres en arrivent au même point aveugle : l’inexistence ou la disparition du « camp » démocratique-révolutionnaire issu du soulèvement du « printemps arabe » de 2011.


Pour lire le texte complet :
Syrie et campisme

****************************


À quand la plate-forme Solidaire après l’hypocrite clarté du PQ


Québec solidaire -- écologie
Le PQ vient de faire connaître sa plate-forme électorale pour l’élection de l’automne 2018 dite « proposition principale » quitte à la réajuster dans huit mois. Enraciner le mensonge et l’hypocrisie est en effet long et compliqué.


Pour lire le texte complet :

Proposition principale et plate-forme